Orchestre de chambre de Genève
Dimanche 27 août : 17h

Dans le  parc du Château de Tannay
Sous la direction de Arie van Beek, soliste guitare : Emmanuel Rossfelder

Programme :

  • Juan Crisostomo de Arriaga (1806-1826) : Los Esclavos Felices
  • Joaquin Rodrigo (1901-1999) : Fantaisie pour un Gentilhomme

entracte

  • Joaquin Turina (1882-1949 : Danzas Gitanas
  • Joaquin Rodrigo (1901-1999): Concierto de Aranjuez pour guitare et orchestre


Orchestre de chambre de Genève (OCG)

VMT 2017 015Créé en 1992, l’Orchestre de Chambre de Genève fête ses vingt cinq ans d’existence. De nombreux chefs et solistes de belle renommée ont contribué à forger l’identité de l’OCG et lui ont permis de prendre toute sa place sur la scène musicale à Genève et en Suisse, et de se hisser au rang des orchestres de premier ordre.

Avec son effectif de trente-neuf musiciens permanents, l’ensemble propose des saisons de concerts dont les programmes s’articulent autour d’un thème et privilégient les périodes classiques et préromantiques, avec quelques incursions dans la musique de la fin du XIXe siècle, le répertoire baroque ou la musique contemporaine.

L’orchestre collabore étroitement avec divers partenaires culturels genevois, comme le Concours international d’exécution musicale de Genève, le Conservatoire populaire de Musique, Danse et Théâtre, la Haute Ecole de Musique, le Grand Théâtre, les chœurs de Genève, les collèges avec lesquels il poursuit aussi une mission pédagogique en menant de fructueuses collaborations artistiques.

Le chef d’orchestre néerlandais Arie van Beek, nommé directeur artistique et musical de l’OCG depuis septembre 2013, donne une nouvelle impulsion à l’orchestre, le conduisant avec exigence et enthousiasme aussi bien dans le grand répertoire que dans des prestations d’une modernité audacieuse.

Par ailleurs, l’OCG a invité en résidence, sur trois ans, la jeune violoncelliste Estelle Revaz. Est prévu aussi un spectacle jazz très original et plein de jeunesse, une façon de vivre le classique autrement.

 

Arie van Beek, chef d’orchestre

VMT 2017 013« La direction à la fois moderne et néoclassique d'Arie Van Beek est une bonne surprise » Le Figaro.
« À 62 ans Arie van Beek a l’énergie d’un jeune homme. Ce qui frappe, c’est le tonus qu’il dégage, la volonté d’imprimer une vision fort personnelle aux œuvres qu’il dirige. » Julian Sykes, Le Temps.

Arie van Beek est né à Rotterdam. Il étudie les instruments à percussion et joue comme percussionniste dans les orchestres radiophoniques aux Pays-Bas avant de s'orienter vers la direction d'orchestre.

Directeur musical de l'Orchestre d'Auvergne de 1994 à 2010, de l'Orchestre de Picardie depuis 2011, il est directeur artistique et musical de l'Orchestre de Chambre de Genève depuis 2013. A Rotterdam il a de nombreuses fonctions : chef d'orchestre au Doelen Ensemble et au Conservatoire supérieur de musique, ainsi que chef d'orchestre, programmateur et professeur au Codarts, l'université des arts de Rotterdam.

Par ailleurs, Arie van Beek est chef invité de très nombreux orchestres en France, en Hollande, en Espagne, en République tchèque et en Pologne.

De la musique baroque aux œuvres du XXIe siècle, son répertoire ne connait pas de frontières. Ayant à cœur de promouvoir les œuvres d'aujourd'hui, il a un certain nombre de créations à son actif.

Arie van Beek reçoit la distinction de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2007 et la Médaille de la Ville de Clermont-Ferrand en 2008. Il est titulaire du prestigieux Elly Ameling Prize pour sa contribution, depuis trente ans, au rayonnement artistique de sa ville natale et, en mars 2014, il reçoit le Prix Erasme de la Ville de Rotterdam.

 

Emmanuel Rossfelder, guitariste

VMT 2017 014« Sa maîtrise musicale, sa gaieté contagieuse rappellent combien la guitare peut être enthousiasmante...  Ses concerts sont de surprenants voyages musicaux. » Classica.
« Emmanuel offre à la guitare une sonorité puissante, de la virtuosité, de l’émotion et une fantaisie qui font déjà de lui un grand artiste. »
Alexandre Lagoya.

Emmanuel Rossfelder débute la guitare classique dès l’âge de cinq ans instrument qu’il choisit pour ses courbes et sa sonorité.

A quatorze ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l'unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) où il obtient, en 1991 et 1992, deux premiers prix à l’unanimité, (guitare et musique de chambre).

Ses premiers pas dans les concours internationaux lui permettent de se distinguer, notamment en 1993, en obtenant le premier prix et le prix spécial Pierre Salvi, au Concours international du Festival musical d'automne de jeunes interprètes (FMAJI). Lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire en 1998, promu « Découverte Classica » en 2001 et « Révélation Classique » en 2002 par l’ADAMI (administration des droits des artistes et musiciens interprètes), il est nommé « Révélation Soliste Instrumental de l’année » en 2004 aux Victoires de la Musique Classique.

Son bonheur de concertiste n’est complet que devant le public auquel il fait découvrir toutes les possibilités de la guitare depuis plus de vingt cinq ans, sur les plus grandes scènes françaises et européennes, mais également au Japon, en Corée, au Brésil, en Argentine, en Afrique, aux USA.

Son huitième album « Virtuoso » est consacré à des œuvres virtuoses pour guitare de différents compositeurs et à d'audacieuses transcriptions de Paganini.


< retour au programme général

MazdaAtraAutomobilesBLoterieRomandeAeschbachFondationGandurPourLaJeunesseLaCote2ErnstGohnerFondationJuchumCommunesDeTerreSainteRegionyonGland2NyonFondationEngelbertsFondationOtto

© VARIATIONS MUSICALES DE TANNAY   /   CONTACT   /   ESPACE PRESSE

Facebook VariationsMusicalesTannay Twitter VariationsMusicalesTannay Instagram VariationsMusicalesTannay

Website by GraphiCité